Lâcher-Prise

Le meilleur parti est, parfois, de se désengager pour éviter les crispations inutiles, l’amertume ou le sentiment d’échec.

Ne pas aborder les sujets qui fâchent est une sage décision lorsque des désaccords risquent de gâcher une amitié par ailleurs très harmonieuse.

Accepter ce que l’on ne peut pas changer.

Si vous organisez un événement (fête, spectacle…) et que vous n’obtenez aucune aide ou que des participants se désistent, dites-vous qu’il n’y a pas lieu d’en vouloir à la terre entière.

Le lâcher-prise n’est pas synonyme de résignation. C’est est une façon de composer avec la réalité.

Ne pas perdre son temps et son énergie pour quelque chose que nous ne contrôlons pas.