Les retraités

La retraite est attendue avec beaucoup d’impatience et les couples veulent se retrouver pour en profiter. Mais vivre en couple à la retraite n’est pas évident.

Après la cessation d’activité, les risques d’attente déçus ne sont pas négligeables. Nouveaux comportements jusque-là insoupçonnés, le laisser-aller vestimentaire et manque de soin. Les attentes d’un conjoint actif par rapport à un conjoint retraité sont différentes. Exemple « je pensais qu’il ou elle prendrait soin de moi, qu’on allait prendre le temps de vivre à deux, de sortir, de voyager ».

Arrive donc le tour d’horizon des plaintes et des complaintes, toutes ces récriminations communes peuvent alourdir le quotidien des retraités.

       Différence de goût : un aime lire, l’autre le cinéma,

       Différence d’horaires (lever, coucher, repas),

       Propension à faire la sieste,

       Ne décroche pas des écrans,

Habitudes de rangement, tâches ménagères, quotidien des courses, des repas.

Les plaintes masculines

Soit l’épouse est trop dynamique, soit pas assez.

Elle est puérile, préoccupée, ne pense qu’au ménage, étouffante, sexuellement décevante, manque de dynamisme.

Pour celle qui est trop dynamique, elle court les associations, les universités inter-âges. Elle a une attitude de présence ou d’absence pour les enfants ou les petits-enfants, et surtout de fantôme pour le mari.

Les plaintes féminines

L’espérance était le privilège d’être plus souvent ensemble pour partager un repas, une promenade, un loisir, tout cela main dans la main façon cœur d’artichaut, la plénitude de la vie à deux comme dans les débuts d’une relation.

Elle peut aussi ne plus le supporter, il a passé trop de temps en dehors de la maison (présent que les fins de semaine ou non présent dans la famille). Le laisser réinvestir le couple. Elle lui reproche d’être casanier, d’être « trop dans ses jupes », de ne plus s’occuper d’elle, de ne plus la faire rêver.

De nombreuses femmes ont l’impression d’avoir un autre homme à la retraite.

Ne perdez pas espoir. Même si la retraite n’est pas une période de vacances pour le couple, n’ayez pas peur de vous ennuyer. Sachez vous adapter aux nouvelles identités de chacun.

Selon l’INSEE, l’espérance de vie est plus longue et l’on vieillit mieux à deux. Patience, laissez le temps au temps pour que chacun puisse prendre ses nouveaux repères.

Comment je vous aide ?

Vous êtes bienvenus au cabinet Médisoin, espace neutre où vous pouvez « tout mettre à plat », évoquer vos énervements plutôt que de les garder pour vous, faire le bilan des contrariétés du quotidien.

Je me pose en médiatrice dans votre couple dans le respect de chacun, le but unique étant de rétablir l’harmonie au sein du foyer.

Appelez maintenant